-

Des livres à la pratique, il y a un gouffre immense...
Si nous devions donner un nom qui s'approche davantage de la technique que nous utilisons, nous choisirions : hypnose intuitive ou guidée par notre inconscient.

Nous posons très peu de questions à la personne, mais nous lisons en elle....Notre inconscient le fait pour nous, il est capable de constater des micro-expressions en réaction à nos histoires, il est capable de savoir si nous sommes sur la bonne voie...
Il voit et sait des choses que nous ne savons pas.

Voici un exemple de Camille:" l'autre jour, en faisant une séance, les souvenirs d'une conversation que j'avais eu avec cette personne au téléphone, 3 mois auparavant me sont revenus. Consciemment, je ne m'en rappelais plus du tout, mais mon inconscient, lui avait créé un fichier dans ma mémoire.
Quand je suis en séance, je me concentre sur un point dans la pièce, je m'auto-hypnotise et c'est mon inconscient qui prend les rennes. Pour preuve,je me rappelle rarement de ce que j'ai raconté, mais j'ai une imagination débordante à ce moment là, et je suis capable de me rappeler d'histoires ou de films de mon enfance que je croyais avoir oubliés..."

Faire une séance d'hypnose, c'est faire appel à ses 90% de capacités qu'on n'utilise pas en temps normal....Plus on va faire confiance à son inconscient, plus le résultat sera époustouflant.

D'ailleurs les personnes sont agréablement surprises que les histoires qu'on leur raconte les touchent autant....Elles pensent que nous sommes des magiciens, parce que sans rien savoir d'elles, nous semblons lire en elles... Et ce côté magique, joue un effet placebo supplémentaire... Si l'hypnothérapeute est un magicien...alors ça va forcément marcher....

En cabinet, je ne redonne jamais un rendez vous pour dans 15 jours, je ne veux créer aucune dépendance. Si la personne veut me rappeler, elle le fera, mais ça viendra d'elle.
Je souhaite redonner les clés de la vie à chacun, mais c'est à chacun d'ouvrir les serrures. Pour moi, la personne qui consulte est actrice de sa vie.
Je leur dis souvent qu'ensemble nous avons planté les graines, mais que c'est à elle de les arroser chaque jour.
Raison pour laquelle, il me semblait important d'aider la personne à prendre conscience de la raison de son problème. Il ne me suffit pas de résoudre le problème à sa place, je souhaite que la personne comprenne le message de son inconscient...

Voici un exemple : une personne vient me voir à cause d'un problème de sommeil, mon but n'est pas seulement qu'elle reparte en dormant bien...

Mon but, c'est qu'en plus d'un bon sommeil, elle prenne en main sa vie, car si elle ne dort plus, il est fort possible qu'elle n'ait plus de rêves.
Si nous la faisons arrêter d'avoir des insomnies, mais qu'elle ne comprend pas à quoi c'est lié, ça peut recommencer dans 6 mois, et elle aura besoin de nous... Je préfère, lui donner accès au mode d'emploi afin qu'elle puisse faire elle-même ses réglages si ça arrive dans 6 mois. 

Je en souhaite pas enlever définitivement le problème, car c'est un langage de l'inconscient... Moi, par exemple j'avais souvent des angines plus jeune, parce que je n'osais pas dire les choses.. .Aujourd'hui à chaque fois que j'ai un début de mal de gorge, je sais que je n'ai pas dit une émotion, et le mal disparaît aussitôt...
Si on bâillonne l'inconscient en lui interdisant de s'exprimer ainsi, il pourra envoyer plus grave la prochaine fois...

Voilà ma vision des choses, pour résumer, c'est mon grand MOI qui fait les séances et c'est au grand VOUS qui vient  me voir que nous demandons de collaborer avec le petit VOUS, pour faire équipe et être heureux....












Assistant de création de site fourni par  Vistaprint